l’Histoire de cabaret

  • 1993
En 1993, le metteur en scène britannique Sam Mendes se sent attiré par ce qu’il a décrit comme « le germe d’un show périlleux, emballé dans un paquetage Broadway traditionnel ». CABARET est remis sur les planches par Mendes d’une manière totalement nouvelle : cette fois, la représentation se passe dans une vraie boîte de nuit. « Lorsque vous rentrez par l’entrée principale, vous pénétrez dans ce monde – un monde où prévalent d’autres règles », déclare Mendes. Les nouvelles représentations ont lieu au Donmar Warehouse à Londres. Le public est assis à des tables, des serveurs leur apportant à boire et à manger. Les artistes de l'ensemble font à la fois partie de l’orchestre et du chœur. Les jeunes gens et les jeunes filles, tatoués, affublés de piercings et couverts de tâches bleues, traînent leurs instruments sur le podium et commencent à en jouer. Le décor de Mendes est assez dépouillé. À la place des rames en mouvement utilisées par Harold Prince dans sa production, le décor se compose maintenant uniquement de quelques chaises en bois et d’un ventilateur au plafond (il ne pouvait y avoir plus de six chaises au même moment sur la scène). Mendes et Masteroff donnent un grand coup de balai en laissant choisir à tous leurs personnages – jeunes, vieux, hétéros, homos, bis et indécis – leur propre sexualité. Les rôles principaux du Emcee et de Sally Bowles sont attribués à Alan Cumming et Jane Horrocks. Le musical reçoit des critiques élogieuses et affiche complet tous les soirs.